Désirs fantômes
1/8

Du 22 octobre au 28 novembre 2015 au Centre Clark, Montréal

En octobre 2015, j’ai installé dans la petite salle de Clark un espace dont la fonction était de recevoir spécifiquement la lumière en tant que surface qui en fait voir les tonalités. Une forme facettée de grand format réfléchit la lumière et la révèle en tant que phénomène autonome. Cette forme est suspendue à un support mural pour écran plat, lui-même installé sur un ‘’muret’’ qui recadre la salle, en prend possession.

Ce très grand écran, construit par assemblage de plans polyèdres, expose de multiples plans et arêtes.

Deux sources lumineuses, qui sont littéralement intégrées au mur (à la façon de mes travaux antérieurs), éclairent la sculpture dont les multiples plans réfléchissaient la lumière en diverses valeurs de blanc.

La structure devient ainsi écran-réceptacle pour des sources lumineuses et la projection de nos désirs. Le spectateur, lui, se trouve en fait au centre d’un échange énergétique, d’appels. Au centre d’une histoire d'attraction et de désir invisible.