Le blanc plus lourd que le noir / White heavier than Black
1/8

À l’origine de ces travaux installatifs, il y a des esquisses et des dessins spontanés. Ceux-ci échappant aux lois de la gravité, ils me permettent d’accéder à d’autres univers – immatériels, métaphysiques – qui m’intéressent particulièrement. J’utilise des procédés d’exploration manuels sur la forme et la matière, que j’interroge ensuite à l’aide d’outils numériques, tentant d’effectuer une lecture objective d’un matériel d’abord subjectif. La vectorisation de ce matériel a pour effet de le transformer en des « images devenues objets » et le va et vient entre ces divers modes de construction de l’espace – manipulation, numérisation et dessin – pourrait correspondre à l’interpénétration des modes d’appréhension différents mais simultanés qui sous-tend mon travail actuel.